Le gasoil de chauffage nouvelle génération, une énergie plus propre

Le gasoil de chauffage nouvelle génération, une énergie plus propre

17 octobre 2018
Grâce aux développements qui ont été effectués dans ce domaine, le gasoil de chauffage livré par les fournisseurs est aujourd’hui une énergie propre et performante.

Issu du raffinage du pétrole, le gasoil de chauffage est souvent considéré comme une énergie polluante. Depuis plusieurs années, les acteurs du secteur veillent néanmoins à le rendre plus vert. La recherche scientifique sur le produit en tant que tel ainsi que les améliorations technologiques autour des chaudières et autres appareils de chauffage permettent aujourd’hui de se chauffer au mazout de manière propre

 

Des recherches menées autour du gasoil de chauffage

 

Les producteurs de combustibles de chauffage cherchent sans cesse à améliorer la qualité et le rendement de leurs produits.

 

Ainsi, depuis le 1er janvier 2016, la teneur en soufre du mazout de chauffage a été modifiée. Elle a été diminuée à 50 ppm (part par million), contre 1000 ppm précédemment. Cela signifie que les émissions de dioxyde de soufre, qui consitue le principal polluant atmosphérique dépendant de la combustion du mazout, sont désormais fortement réduites.

 

Parallèlement, le développement de nouveaux produits, tels que le mazout à haut rendement, a permis d’améliorer les performances du gasoil de chauffage. Le mazout de qualité supérieure, grâce aux différents additifs qu’il comprend, offre un rendement plus élevé. Ses rejets en dioxyde de carbone, responsables de l’effet de serre, sont également considérablement réduits.

 

Les chaudière mazout de plus en plus sophistiquées

 

Au-delà du gasoil de chauffage en tant que tel, les équipements dédiés au chauffage au mazout ont eux aussi fortement évolués afin de devenir plus performants et réduire leur impact sur l’environnement.

 

Les chaudières à mazout de nouvelle génération sont ainsi capables d’exploiter pratiquement l’ensemble du pouvoir calorifique du mazout. Depuis 2015, les chaudières sont équipées d’un label produit énergétique afin de déceler directement les appareils les moins énergivores et les plus performants. Ils sont classés de A++, le mieux à G, le moins bon. Seules les chaudières de classe B au minimum peuvent désormais être mises en service afin de répondre aux normes en vigueur.

Besoin de mazout ?