Chaudière à mazout : quel type choisir ?

Chaudière à mazout : quel type choisir ?

03 septembre 2018
Chaudière à mazout classique, à basse température ou à condensation… Quelle est la différence ? Pour quelle installation opter ? Découvrez toutes les informations nécessaires pour faire votre choix.

Sans doute avez-déjà entendu parler de chaudière à mazout classique, à basse température ou à condensation, mais peut-être ne connaissez-vous pas les caractéristiques de chacune d’entre elles. Nous vous aidons à y voir plus clair, afin de choisir l’équipement le mieux adapté à votre situation.

 

La chaudière à mazout traditionnelle, un équipement qui devient vétuste

 

La chaudière à mazout traditionnelle n’est aujourd’hui que très rarement proposée à la vente – car elle ne répond plus aux critères actuels en matière d’efficacité énergétique. On la retrouve toutefois encore dans de nombreuses habitations. Si vous avez acheté une maison existante par exemple, il est fort probable que celle-ci soit équipée de ce type de chaudière.

 

La chaudière à mazout traditionnelle fonctionne de manière simple. La combustion du mazout permet d’amener l’eau qui circule dans votre système de chauffage central à une température comprise entre 70 et 90° C et d’ainsi chauffer votre logement. Néanmoins, cette sorte de chaudière n’offre pas un rendement optimal.

 

À lire aussi : Comment régler votre chaudière de manière optimale ?

 

La chaudière mazout à condensation, la nouvelle norme

 

Aujourd’hui, la chaudière à mazout classique est principalement remplacée par la chaudière à condensation. Les recherches ont en effet permis de faire avancer la technologie et d’augmenter les performances de ces appareils.

 

Comme la chaudière traditionnelle, la chaudière à condensation produit de l’énergie en brûlant du mazout. Mais grâce à un système de condensation, elle récupère également la chaleur provenant des fumées qui apparaissent lors de la combustion. Ce procédé permet à la chaudière mazout à condensation d’obtenir un meilleur rendement – on parle de 15 à 35 % de réduction d’énergie par rapport à une chaudière classique – et d’être également plus respectueuse de l’environnement.

 

À lire aussi : Pourquoi entretenir sa chaudière à mazout ?

 

La chaudière basse température, pas pour toutes les installations

 

Enfin, comme son nom l’indique, la chaudière à mazout basse température ne chauffe pas autant l’eau qu’une chaudière traditionnelle ou à condensation. L’eau est portée à 50° C maximum, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie importantes, de l’ordre de 10 à 20 % par rapport à une chaudière traditionnelle.

 

Cependant, parce que l’eau n’est pas autant chauffée, la chaudière basse température doit être couplée à des radiateurs adaptés ou à un plancher chauffant pour fonctionner de manière idéale et vous assurer le confort nécessaire.

Besoin de mazout ?