Le chauffage au pellet est-il cher ?

Le chauffage au pellet est-il cher ?

23 avril 2018
Quel est le coût d’un chauffage au pellet ? Est-ce plus cher qu’une autre énergie ? Quelle est son attractivité ? ProxiFuel vous répond.

Si vous devez choisir un système de chauffage pour votre nouvelle habitation ou si vous devez changer votre équipement actuel, sans doute cherchez vous à opter pour la meilleure solution.

 

Avant toute chose, sachez qu’il n’existe pas de système de chauffage idéal. Chacun dispose de ses propres avantages et inconvénients, qui doivent être mis en balance avec votre budget, vos besoins et vos souhaits.

 

Le chauffage au pellet : un combustible très attractif

 

Pour pouvoir comparer le prix du chauffage aux pellets aux autres énergies disponibles sur le marché, il faut comparer le coût de chacune d’entre elles par kilowattheure. Ce prix tient compte du pouvoir calorifique de l’énergie, mais également de l’abonnement pour le gaz et l’électricité et de la livraison pour le mazout et le bois.

 

Voici les chiffres communiqués par l’Observatoire des prix de l’énergie au début de l’année 2018 :

 

Electricité Flandre

32,13 c€/kWh

Electricité Wallonie

25,77 c€/kWh

Electricité Bruxelles

21,33 c€/kWh

Gaz naturel Wallonie

6,27 c€/kWh

Mazout de chauffage

5,80 c€/kWh

Gaz naturel Bruxelles

5,56 c€/kWh

Pellets en sac

5,33 c€/kWh

Gaz naturel Flandre

5,12 c€/kWh

Pellets en vrac

5,05 c€/kWh

Bûches

4,52 c€/kWh

Plaquettes

3,10 c€/kWh

 

On le constate donc, le pellet est loin d’être l’énergie la plus chère du marché. Bien au contraire. Il s’agit de l’une des énergies les plus attractives, à côté du gaz naturel, des bûches et plaquettes de bois. A noter que les pellets en sac (de 10 ou 15 kg) sont légèrement plus coûteux que les pellets en vrac.

 

Le chauffage au pellet : une installation à rentabiliser

 

Si vous souhaitez vous chauffer au pellet, vous avez le choix d’opter soit pour un poêle, soit pour une chaudière.

 

Le poêle à pellets, utilisé comme chauffage d’appoint, vous offre un excellent rendement. Son prix varie généralement entre 2.000 et 7.000 euros selon le modèle choisi.

 

La chaudière, elle, permet de chauffer toute votre maison ainsi que l’eau sanitaire. L’installation d’une chaudière à pellets représente un investissement conséquent – il faut compter entre 15.000 et 25.000 euros si vous désirez qu’elle soit alimentée de manière automatique. Toutefois, le chauffage au pellet bénéficie dans certaines régions de primes importantes. Par exemple, en Wallonie, vous obtiendrez une prime de base de 200 euros pour l’installation d’une chaudière gaz naturel à condensation alors que pour une chaudière biomasse, celle-ci s’élève à 1.750 euros minimum.

 

Le chauffage au pellet : des coûts stables

 

Enfin, le pellet, contrairement aux énergies fossiles qui sont influencées par les cours pétroliers, présente l’avantage d’être moins sensible aux fluctuations de prix. Il se montre plus stable au fil du temps. Ainsi, depuis 2010, le prix du pellet en vrac, par kWh, n’a oscillé qu’entre 4,53 et 5,83 c€/kWh.

 

Si vous souhaitez changer votre système fonctionnant au mazout par un chauffage au pellet, il est très facile d’évaluer votre future consommation et son prix. Si vous aviez l’habitude de commander 2.500 litres de mazout par an, comme la moyenne des ménages belges, vous utiliserez désormais cinq tonnes de pellets. Deux kilos de pellets équivalent en effet à un litre de mazout. En se basant sur le prix actuel des deux énergies, un an de chauffage au pellet vous coûtera donc 1.215 euros, alors que vous devrez débourser 1.620,75 euros pour une installation au mazout.

Besoin de pellets ?