Euro.jpg

Prix du mazout : quels sont les facteurs qui l’influencent ?

10 avril 2019
Le prix du mazout évolue au gré de nombreux éléments. Découvrez les facteurs qui font varier le tarif du gasoil de chauffage en Belgique.

Si vous vous chauffez au mazout, sans doute avez-vous déjà remarqué que le prix de ce combustible évolue régulièrement. Au début du mois de février par exemple, le tarif du gasoil de chauffage était de 0,65 euro/litre si vous achetiez au moins 2.000 litres. Aujourd’hui, il s’établit 0,6961 euro/litre pour une commande de mazout de même quantité. 

 

Plusieurs composants dans le prix du mazout

 

Plusieurs éléments entrent en ligne de compte dans la détermination du prix du mazout en Belgique :

  • le prix du produit ex-raffinerie, qui comprend le prix de la matière première, à savoir le pétrole brut dont il est issu, et les coûts de raffinage, étape nécessaire pour le transformer le pétrole en mazout ;
  • la marge prise par les marques pour assumer les coûts liés à la distribution et à la commercialisation du mazout ;
  • les cotisations Apetra et Fonds Social du Chauffage ;
  • les accises et la cotisation énergie ;
  • la TVA à 21 %.

 

Parmi ces différents composants, le prix du produit raffiné est le plus important. Il représente en effet entre 45 et 50 % du prix final du mazout. C’est lui aussi qui évolue régulièrement. Les montants des autres éléments sont eux fixés en valeur absolue : ils ne varient pas selon le prix du produit raffiné et n’influencent donc pas le prix du mazout à la hausse ou à la baisse.

 

Le saviez-vous ?

C’est sur base de ces différents éléments que le Service Public Fédéral Économie établit le prix du mazout en Belgique. Il peut être modifié chaque jour ouvrable, de manière à correspondre au mieux aux fluctuations du marché.

 

Le prix du mazout dépend essentiellement du prix du pétrole

 

Si le prix du mazout bouge aussi souvent, c’est donc parce qu’il dépend principalement des cours pétroliers, qui sont eux-mêmes influencés par de multiples facteurs :

  • l’offre, c’est-à-dire les réserves disponibles et l’état de la production de pétrole dans le monde ;
  • la demande mondiale, et tout particulièrement des principaux pays acheteurs de pétrole ;
  • les coûts d’exploitation des gisements, notamment en fonction de leur situation ;
  • les éventuelles tensions politiques dans les grands pays producteurs. Par exemple, les crises au Venezuela et en Libye que l’on connaît actuellement font monter les prix. Ces deux pays étant d’importants producteurs de pétrole, l’instabilité qui y règne a tendance à inquiéter le marché qui redoute une diminution de l’offre ;
  • le taux de change dollar/euro : on constate depuis quelques années une corrélation inversée entre la force du dollar et le prix du pétrole. Ainsi, lorsque le dollar est faible, les prix ont tendance à grimper, et inversement.

 

On le comprend, la fixation du prix du mazout est une démarche complexe, au sein de laquelle plusieurs facteurs s’influencent mutuellement et dont l’évolution reste difficile à prédire. Pour acheter votre mazout au meilleur prix, nous vous conseillons de suivre attentivement son évolution et de vous tenir au courant des éventuelles actualités qui pourraient l’impacter à la hausse ou à la baisse.

 

À découvrir aussi :

Comment le prix du pellet est-il fixé ?

Comment profiter du meilleur prix du mazout en Belgique ?

Besoin de mazout ?