climate.jpg

Réduire son impact énergétique en combinant mazout et pellets

31 juillet 2019
En associant votre chaudière au mazout à une installation fonctionnant au pellet, vous pouvez réduire votre impact énergétique et votre budget consacré au chauffage au quotidien.

Environ un quart des ménages en Belgique se chauffent au mazout. Mais de plus en plus de Belges s’intéressent également au chauffage au pellet. Certains font ainsi le choix de s’équiper d’une chaudière à granulés de bois, pour chauffer leur logement et produire leur eau chaude sanitaire. D’autres décident de combiner les deux énergies.

 

Dans la plupart des cas, les ménages choisissent ainsi d’associer une chaudière au mazout, qui alimente le circuit de chauffage central, à une installation au pellet, le plus souvent un poêle qui agit en tant que chauffage d’appoint. Il s’agit d’un investissement intéressant à plusieurs égards. La solution permet en effet de réduire son impact énergétique et d’alléger sa facture liée au chauffage.

 

Réduire son impact énergétique grâce à un combustible propre et durable

 

Tout d’abord, en optant pour les pellets, vous faites un choix respectueux de l’environnement. Les granulés de bois sont en effet fabriqués à base de résidus et de sciures de bois. Ceux vendus par les antennes ProxiFuel sont conçus à base de résidus et sciures provenant de forêts belges. L’empreinte écologique liée à la fabrication et au transport des pellets est donc très réduite.

 

De plus, ces déchets de bois sont issus de forêts exploitées en accord avec le label PEFC. Cela signifie qu’elles sont gérées durablement : des arbres sont replantés à mesure qu’ils sont coupés et aucun arbre n’est abattu spécialement pour fabriquer des pellets.

 

Enfin, le pellet est une énergie neutre en CO2 puisque le dioxyde de carbone qu’il émet lors de sa combustion est absorbé par les arbres durant leur croissance.

 

Pour toutes ces raisons, faire le choix d’un chauffage au pellet contribue à réduire son impact énergétique.

 

Réduire son impact énergétique… et sa facture

 

Au-delà de vous permettre de réduire votre impact énergétique, allier chauffage au mazout et au pellet peut faire baisser votre facture.

 

Selon la puissance, le matériau, les fonctions ou encore le design souhaité pour votre appareil, le prix d’un poêle varie entre 1500 et 6000 euros. Mais cet investissement pourra vite être rentabilisé, au vu du prix du pellet. Les granulés de bois présentent le grand avantage d’être beaucoup moins chers que le mazout. Ainsi, pour produire la même quantité de chaleur, les pellets sont actuellement environ 30 % moins chers que le mazout de chauffage.

 

De plus, les poêles à pellets qui disposent d’une puissance importante peuvent, dans certaines régions ou certaines habitations bien isolées et pas trop grandes, être capables de chauffer une grande partie du logement. Il est donc fort probable que le poêle à pellet puisse remplacer votre système de chauffage central à la mi-saison, lorsque les températures ne sont pas encore trop froides.

 

Bon à savoir

Le pellet, comme le mazout, peut être acheminé très facilement jusqu’à votre domicile. Il peut être livré en sacs ou en vrac, selon ce qui vous convient le mieux. Les antennes ProxiFuel, par exemple, assurent les livraisons à la fois de pellets et de mazout. Vous pouvez donc faire appel au même fournisseur quel que soit le combustible que vous désirez commander.

 

À découvrir aussi :

Chauffage au pellet versus chauffage au mazout

Les avantages du chauffage au pellet

Besoin de mazout ?

Besoin de pellets ?