Scale.png

Chauffage au pellet versus chauffage au mazout

26 juin 2019
Vous hésitez entre un chauffage au pellet ou au mazout ? Découvrez les différences et similitudes entre ces deux types d’installation ainsi que leurs avantages respectifs.

S’ils s’appuient sur deux combustibles très différents, le chauffage au pellet et le chauffage au mazout présentent certains traits communs. Les deux solutions permettent en effet de chauffer l’ensemble d’un logement, à travers un circuit de chauffage central, et de produire de l’eau chaude sanitaire.

 

Fonctionnement, entretien et livraison équivalents

 

Le fonctionnement des équipements est identique. L’approvisionnement de la chaudière se fait de manière automatique : le mazout ou les pellets sont acheminés depuis leur réserve vers la chambre de combustion où ils sont brûlés, permettant ainsi de chauffer l’eau du circuit de chauffage ou de produire l’eau chaude sanitaire.

 

Dans les deux cas, l’entretien de l’installation de chauffage ne nécessite pas d’intervention spécifique de la part du propriétaire : il doit être réalisé par un professionnel une fois par an.

 

De la même manière, votre commande de pellets ou de mazout peut être passée auprès de l’un des nombreux fournisseurs actifs en Belgique, qui vous livrera votre combustible de chauffage directement chez vous.

 

Chauffage au pellet et au mazout : pas le même pouvoir calorifique

 

Le pellet et le mazout ne dégagent néanmoins pas la même quantité de chaleur. Les granulés de bois certifiés DINplus doivent ainsi présenter un PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) de 18 MJ/kg au minimum, correspondant à 5kWh/kg. Le mazout, lui, affiche un PCI de 12kWh/kg ou 10kWh/litre.

 

Il faut donc exactement deux fois plus de kilos de pellets que de litres de mazout pour obtenir la même chaleur. Cela signifie que si vous commandiez en moyenne 2.000 litres de mazout par an avec votre ancienne chaudière mazout et que vous souhaitez la remplacer par un chauffage au pellet, vous consommerez 4.000 kilos, soit 4 tonnes de pellets chaque année.

 

À noter toutefois que tant la chaudière au pellet qu’au mazout constituent des appareils très performants, offrant un rendement supérieur à 90 % pour les dernières générations.

 

Un plus grand espace de stockage pour le chauffage au pellet

 

Cette différence de pouvoir calorifique influence l’espace de stockage dont vous devrez disposer en fonction de l’énergie choisie. Si vous voulez pouvoir entreposer l’équivalent de votre consommation annuelle, il vous faudra une zone de stockage plus importante si vous optez pour le chauffage au pellet que pour le chauffage au mazout. Si vous ne possédez pas suffisamment d’espace, vous devrez alors passer des commandes de granulés de bois plus souvent. Il s’agit là certainement du principal inconvénient du chauffage au pellet.

 

Le saviez-vous ?

On considère qu’un silo d’une superficie de 4 mètres carrés au sol, sur 1,5 mètre de hauteur, permet d’entreposer environ 4 tonnes de pellets. Pour stocker l’équivalent en mazout, il  faudra vous tourner vers une citerne d’une capacité d’un peu plus de 2 mètres cubes.

 

À lire aussi : Comment stocker son pellet ?

 

Le chauffage au pellet moins cher à l’utilisation

 

Il faut également savoir que le coût d’une installation au pellet est plus important que pour le mazout. Le chauffage au pellet, en revanche, présente l’avantage d’être moins cher à l’utilisation. Les granulés de bois constituent en effet l’une des énergies les moins chères du marché à l’heure actuelle (avec le bois bûche et les plaquettes de bois). Le prix du mazout, lui, est plus instable et se montre globalement plus élevé que le pellet ces dernières années.

 

À découvrir aussi :

Choisir sa chaudière à pellets

Les aides de l’État belge pour un chauffage à pellet

Besoin de mazout ?

Besoin de pellets ?