pellets_vrac_camion_produit.jpg

Tout savoir sur les silos à pellets

24 juillet 2019
Si vous envisagez d’installer un chauffage central fonctionnant au granulé de bois, il vous faudra vous équiper d’un silo à pellets. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Tout comme une chaudière mazout, qui est couplée à une citerne permettant de stocker le combustible de chauffage, une chaudière pellet doit être équipée d’un silo.

 

Le silo à pellets vous permet de bénéficier d’une réelle autonomie et d’un confort certain. En effet, grâce à cette grande réserve de granulés de bois, vous ne devez pas alimenter votre chaudière de manière manuelle. Vous pouvez également commander plusieurs tonnes de pellets en vrac et ainsi vous chauffer durant plusieurs mois, à un prix plus attractif que si vous deviez acheter des pellets en sacs, conditionnement davantage utilisé pour les poêles.

 

Il existe néanmoins plusieurs types de silos à pellets. Leur capacité, leur matériau et leur prix peuvent varier. Nous vous aidons à y voir plus clair afin de faire votre choix.

 

La capacité du silo à pellets

 

Le premier élément à prendre en considération concerne la capacité de votre silo à pellets. On considère en général qu’il faut pouvoir y stocker au moins la moitié de sa consommation annuelle de granulés de bois, et au minimum deux tonnes, la quantité nécessaire pour qu’un fournisseur se déplace jusque chez vous pour la livraison.

 

Connaître sa consommation de pellets

Si vous vous chauffiez auparavant au mazout, cette consommation est facile à déterminer. Il vous suffit de multiplier le nombre de litres de mazout dont vous aviez besoin par deux. Par exemple, si vous achetiez 2.500 litres de mazout chaque année, vous consommerez désormais 5.000 kilos, soit 5 tonnes de pellets par an. 

 

Pour déterminer la capacité dont vous avez besoin, il vous faut aussi tenir compte de la surface dont vous disposez. En effet, le stockage des pellets nécessite un certain espace : 2 tonnes de pellets prennent environ 3m3.

 

L’emplacement du silo à pellets

 

Ensuite, vous devez déterminer l’endroit où vous allez placer le silo à pellets. Le silo à pellets peut être positionné :

  • à l’intérieur : au-dessus, au même niveau ou en dessous de la chaudière ;
  • à l’extérieur : en étant enterré ou sous un abri adapté.

 

En règle générale, les granulés de bois peuvent être entreposés jusqu’à 20 mètres de la chaudière si l’extraction des granulés vers la chaudière se fait par aspiration. Si elle se fait grâce à une vis sans fin, le silo devra être à maximum 3 mètres de la chaudière. Le camion de livraison doit également pouvoir accéder facilement à la bouche de remplissage du silo. Celle-ci ne peut être éloignée du camion que de 30 mètres au maximum, afin de ne pas endommager les pellets lors du soufflage.

 

Le saviez-vous ?

Si vous avez la chance de disposer d’un espace important pour installer votre silo à pellets, nous vous conseillons d’opter pour un grand silo. Car il ne faut pas perdre de vue que le prix du pellet est dégressif selon le nombre de tonnes. Plus vous pourrez donc commander de tonnes à la fois, plus vous bénéficierez d’un tarif attractif.

 

Le matériau du silo à pellets

 

Enfin, il vous faut choisir le matériau de votre silo à pellets. C’est principalement ce facteur qui influencera son prix.

 

Le silo peut ainsi être acheté « clé en mains » en :

  • textile: entre 2.500 et 3.000 € pour une capacité de 6 m3 ;
  • métal(acier galvanisé ou inox) : entre 1.500 à 2.000 € pour le même espace ;
  • plastique/composite : entre 1.500 à 1.800 €.

 

Vous pouvez également le construire vous-même ou le faire faire par un professionnel, en éléments maçonnés (parpaings, briques, béton armé). Dans ce cas, il faudra vous référer aux règles de construction fournies par l’installateur de la chaudière afin de garantir un stockage des pellets dans de bonnes conditions.

 

À découvrir aussi :

Comment stocker son pellet ?

Livraison de pellets en vrac

Besoin de pellets ?